Category Archives: Sol de mayo

Le Soleil de mai

De nombreux pays ont dans leur drapeau une ou des étoiles. C’est bien sûr le cas des États-Unis d’Amérique, mais nous allons nous intéresser à une étoile particulière, le soleil, et plus précisément au soleil qui orne le drapeau de deux pays d’Amérique du Sud, l’Argentine et l’Uruguay.

À gauche, le drapeau argentin, à droite, celui de l’Uruguay

Les soleils de ces deux drapeaux ont une particularité commune, qui ne se retrouve pas dans les autres soleils ornant des drapeaux. Saurez-vous identifier laquelle ?

Vous pensez avoir trouvé ?
 
 
Pour vérifier, sélectionnez le texte de la ligne ci-dessous, entre les deux petits soleils.
* Les soleils présentent une alternance de rayons droits et de rayons tordus *
 

Histoire du soleil des drapeaux argentin et uruguayen

 Les similitudes entre les deux drapeaux ne sont pas fruit du hasard. Il convient de considérer l’histoire commune de ces deux pays, l’Uruguay étant appelé la province de l’Est (Provincia Oriental, faisant partie de la Banda Oriental).
Mais revenons à l’origine, en 1812, lorsque le Général Belgrano a décidé (dessiné) le drapeau argentin.
Pesos de 1813

Pesos de 1813

Dans la première phase, Manuel Belgrano, alors général engagé dans la guerre de libération contre la domination espagnole adopte les trois bandes, ciel et blanc. C’était à Rosario, le 12 février 1812. Un monument impressionnant y rappelle cette origine.
Le 9 juillet 1816, avec l’indépendance, le drapeau tri-bande est devenu le drapeau officielle de l’Argentine.
Ce n’est cependant qu’en 1818, le 25 février que le soleil est rajouté au drapeau.
Ce soleil rappelle celui du premier pesos argentin de 1813. Celui-ci comportait déjà l’alternance des rayons courbes et droits.
On l’appelle soleil de mai, en souvenir du 25 mai 1810, début de la guerre d’indépendance.
Lorsqu’en 1828 l’Uruguay obtint à son tour l’indépendance, il choisit de placer un soleil dans son drapeau. Celui-ci comporte également une alternance de rayons courbes et droits. Cependant, deux ans plus tard, le 12 juillet 1830, le modèle du soleil changea (ainsi que le nombres de bandes blanches et bleues) pour adopter le modèle actuel.

Symbolique du soleil de mai

Le soleil de mai symbolise le début du processus d’indépendance de l’Argentine (25 mai 1810). Il ne sera ajouté au drapeau que deux ans après l’obtention de l’indépendance, mais sa signification n’a pas de doute.
L’alternance originale des rayons courbes et droits serait une volonté de rappeler l’importance des Incas.
À l’appui de cette origine, voici deux éléments. Le dieu inca Inti, était souvent représenté avec des rayons « tordus », comme en témoigne ce masque. Par ailleurs, une des formes de gouvernement proposée par Belgrano était une monarchie ayant à sa tête un descendant d’Inca, ce qui témoigne que malgré la distance, l’admiration / souvenir de l’empire Inca était encore présent.

En guise de conclusion

En fat, il n’est pas si aisé de s’y retrouver, la bandera (le drapeau) ayant une importance extrême pour les Argentins. J’ai volontairement laissé de côté pas mal de légendes colportées par les habitants des rives du Rio de la Plata et du Paraná. Ce sera peut-être pour un autre article 😉

Ciel ou outremer ?

En 2017, les scientifiques du CONICET  affirment que le drapeau original était bleu et blanc et non pas ciel et blanc.
En analysant les pigments d’une bannière de 1814, ils ont remarqué que les pigments utilisés donnaient à l’origine une couleur bleu outremer.

Je pense que cette analyse est sans doute exacte, mais je préfère avancer l’hypothèse suivante : 

  1. La bannière étudiée date de 1814, elle n’est pas celle d’origine. Il se peut que pour la fabriquer on ait utilisé un coupon de tissus d’une couleur différente de la couleur « officielle ». Les documents en couleur étant rares à l’époque, il se peut que le commanditaire n’ait retenu que bleu et blanc, sans préciser la valeur précise du bleu.
  2. Belgrano lui-même décrit son drapeau comme Celeste y blanco (en 1812, il n’était constitué que de trois bandes). Il indique que les couleurs sont les mêmes que celles de l’escarapela.
    Escarapela argentina

    Escarapela argentina

    Je propose donc de considérer que la couleur officielle est bien le bleu céleste et qu’elle l’a toujours été, pour la bandera comme pour l’escarapela et que le drapeau étudié n’était tout simplement pas de la couleur réglementaire.
    Dans tous les cas, la couleur actuelle est bien le céleste, même si parfois on parle d’azul, le céleste étant de toute façon une valeur de bleu, ce n’est pas faux. 

 


 

 

 

 

© Bernard-Yves Cochain 2008 (Mise à jour 1917 pour la question de la couleur)

Chercher – Buscar – Find

Mots-clefs – Palabras clave – Keywords

Articles – Noticias – News

Archives – Archivos

Connexion